Accueil » Histoires de mission » Avancer ensemble dans la mission

Avancer ensemble dans la mission

Aaron KauffmannIl y a quelques années, alors que je me remettais d'une opération, j'ai ramassé un livre qui prenait la poussière sur mon étagère et qui s'appelait À son image, écrit par le Dr Paul Brand (avec l'aide de Philip Yancey). J'ai toujours été intéressé par la science, j'ai donc trouvé la combinaison de la perspicacité médicale, du zèle missionnaire et de la sagesse biblique fascinante et émouvante à la fois. Il semblait particulièrement approprié de lire comment nos systèmes corporels reflètent le génie du Créateur pendant que mon propre corps guérissait.

La vie du Dr Brand est inspirante. Il a grandi en tant qu'enfant missionnaire en Inde, mais est retourné en Angleterre pour ses études. Après avoir obtenu son diplôme de médecine, il est retourné en Inde, concentrant son intellect profond sur la compréhension et le traitement de la lèpre (ou maladie de Hansen). L'une de ses découvertes majeures était que la défiguration subie par de nombreux malades de la lèpre n'était pas due à la maladie elle-même. Au contraire, les bactéries ont rendu leurs nerfs insensibles à la douleur. Les coupures et les ecchymoses passeraient inaperçues, entraînant des dommages et la perte de doigts, d'orteils et d'autres extrémités. Le Dr Brand en vint à considérer la douleur comme un don de Dieu. Il a également été le pionnier des techniques chirurgicales qui ont permis aux patients lépreux en convalescence de retrouver une certaine utilisation de leurs membres endommagés. Motivé par sa foi en Christ, l'engagement du Dr Brand à restaurer la dignité des gens a permis à beaucoup d'entre eux de connaître le Dieu à l'image duquel ils avaient été créés.

One of my favorite sections of the book details the workings of the nervous system. Dr. Brand describes the way every cell of the body has the ability to communicate with the brain, seated in its “ivory fortress” atop our shoulders. Our brain in turn is able to issue instructions that result in the coordination of billions of cells to carry out such mundane tasks as taking a single step, speaking a word, or strumming a guitar. “A healthy body,” Dr. Brand explains, “relies on proper channels from the brain to the body parts, as well as a commitment from individual cells to do the will of the head.” A disease like ALS, on the other hand, can disrupt that communication and leave an otherwise healthy mind trapped in an uncooperative body.

Qu'est-ce que tout cela pourrait nous apprendre sur ce que signifie être le corps de Christ ? En tant que « cellules », nous devons cultiver des canaux de communication ouverts avec Jésus notre Chef et entre nous. Ce n'est qu'alors que nous pourrons synchroniser notre activité avec le plan de Dieu de faire toutes choses nouvelles. Le péché obstrue ces lignes de communication. Cela désensibilise nos cœurs envers le Christ et le reste de son corps, conduisant à des mouvements non coordonnés ou même à la paralysie. La collaboration à la mission de Dieu exige la prière, l'humilité, la compréhension et un engagement collectif à faire la volonté de Dieu.

Comment écoutons-nous la voix de Jésus notre Chef ? Aux besoins de nos frères et sœurs en Christ ? Quels blocages pourraient devoir être éliminés pour que nous puissions avancer ensemble dans la mission ?